Réseau Rural - Ile de La Réunion

Présentation du Réseau Rural - Ile de La Réunion



Le Réseau Rural est un outil de la politique européenne de développement rural destiné à créer des plate-formes d'échange ouverte à tous les acteurs du développement rural (collectivites, associations, chambres consulaires, chercheurs, privés, etc.), avec pour objectifs de :

- Fédérer les acteurs

- Valoriser et capitaliser les expériences

- Appuyer les GAL dans leur communication et leur projets de coopération  

- Accompagner les démarches de Partenariat Européen pour l'Innovation (PEI- Agri), Mobilisation Collective pour le Développement Rural (MCDR), et actions du Réseau Rural National et Européen sur le territoire ;   

Et, contribuer ainsi à la mise en en oeuvre globale du Programme de Développement Rural de la Réunion (PDRR). 

 

 

MISE EN OEUVRE SUR LE TERRITOIRE :

Le réseau Rural se caractérise par une démarche ascendante forte. 

 A. La mise en œuvre officielle du Réseau Rural Régional-La Réunion- s’est concrétisée par une assemblée constitutive le 25 octobre 2016.

Cette assemblée s’est réunie dans le cadre d’un Comité d’Orientation Stratégique et d’Aménagement des Hauts de La Réunion (COSDAH) élargi et a été l’occasion de mettre en connexion les acteurs par un échange de connaissance, d’initier une lecture prospective partagée, et, de répondre aux questionnements de terrain sur l'accompagnement LEADER.

En amont de l’assemblée elle-même, deux tables rondes ont été organisées pour informer de l’actualité immédiate sur le territoire :

  Les Groupes d'Action Locale : des équipes au plus près des territoires.

 Une nouvelle dynamique d'aménagement territorial : les portes et chemins de découverte du territoire du parc concourant à la mise en tourisme des Hauts.

 

B. 2ème Assemblée Générale annuelle – 12 septembre 2017 :

Les thèmes abordés, bases d’échanges ont été les suivants :

 La dynamique d’innovation

 Identification "d’opportunités"

 La mise en réseau locale nationale et internationale

 

LES THEMATIQUES DU RESEAU RURAL LA REUNION :

les membres du réseau, ont établis les thématiques de réflexion à priviliégier sur le territoire dans l'ordre d’intérêt décroissant ci-aprés :

 Petite agriculture familiale

 Agro-écologie

 Economie Sociale et solidaire

 Lien rural-urbain

 Economie circulaire

 Gouvernance alimentaire locale

 + Coopération, tourisme

 

 

MOYENS HUMAIN ET FINANCIER :

A. Au service du Cadre Stratégique partagé de développement des Hauts de La Réunion

Le Secrétariat Général des Hauts (SGH) a délégation de l’autorité de gestion (Conseil Départemental de La Réunion), pour développer le Réseau Rural Régional -La Réunion-, en lien étroit avec le Réseau Rural National et Européen, et dispose pour ce faire d’un poste de Chargée de mission Réseau Rural intégrée depuis le 2d semestre 2015. Le Réseau Rural Régional est impliqué dans les visites ou réflexions globales et transversales du SGH permettant d’isoler des pistes de travail favorisant une dynamique globale élargie aux acteurs multi-secteurs, ainsi :

 Le lien entres besoins détectés auprès des acteurs du Réseau Rural et les programmes d'Animation Territoriale ;

 Les séances de concertations inter-organismes mises en place à l’initiative du SGH en vue d’une concertation autour du réseau PEI notamment, et une appropriation facilitée des mesures par les porteurs de projets ;

 Les liens directs établis avec les GALs, dégageant les perspectives de coopération inter-GALs (régionaux et extérieurs) et l’intérêt d’une communication partagée.

 

B. Pour la mise en place et le fonctionnement annuel du RRN sur la programmation 2014-2020. L’animation et les actions portées par le Réseau Rural Régional sont  budgété, entre 60 000 et 100 000 euros maximum. Ce montant est ajusté en fonction des besoins et de l’évolution du réseau et complété par les actions annexes liées à la diffusion des appels à projets du Réseau Rural National ( PEI, MCDR, etc.) en fonction des opportunités et des projets présentés.



Contact
Valérie CADET
Chargée de mission Réseau Rural La Réunion
SECRETARIAT GENERAL DES HAUTS
0262 90 47 55


Accéder à un réseau rural régional

Sélectionnez votre territoire

La Réunion

Nouveau : un Fonds de garantie LEADER pour souteni...

Destiné à faciliter le financement des projets soumis aux Groupes d’Actions Locales des Hauts de La Réunion, le Fonds de garantie LEADER 2014-2020 per...

La Réunion Régional

Les deuxièmes rencontres AgroEcoDom

Lauréat de la mobilisation collective pour le développement rural en 2015, le projet AgroEcoDom, porté par le Cirad, a organisé ses deuxièmes rencontr...

La Réunion Régional
Du Lundi 03 juillet 2017 au Jeudi 31 octobre 2019

Appel à projet PEI de la Réunion - mesure 16

Appel à projets dans le cadre du Programme de Développement Ruralde La Réunion 2014-2020 Mesure 16 : Coopération Type d’opération : Mise en place et f...

La Réunion Régional

Appel à projet PEI de la Réunion - mesure 16

Appel à projets dans le cadre du Programme de Développement Ruralde La Réunion 2014-2020 Mesure 16 : Coopération Type d’opération : Mise en place et f...

La Réunion Régional

FICHE D'IDENTITE DES GAL - La Réunion -

Désignés officiellement le 7 juillet 2016, 4 Groupes d'Action Locale (GAL) LEADER sont constitués sur le territoire réunionnais. Chacun couvrant une m...

Régional La Réunion

Guide sur les soutiens à l'innovation dans le prog...

Ce guide est constituée d'un ensemble de fiches, une par programme de développement rural (PDR), synthétisant les principaux objectifs et les mesures...

Régional La Réunion

Programme de développement rural (PDR) de La Réuni...

En France, au cours de la période 2014-2020 la politique communautaire de développement rural sera mise en oeuvre à travers 30 programmes. Le Fonds Eu...

 

Pour faire vivre un cadre stratégique partagé en faveur d’une véritable dynamique rurale, les partenaires que sont les collectivités, les services de l'Etat, le Parc national, et aussi les représentants des acteurs associatifs et des habitants, ont souhaité que soit mise en place une nouvelle structure de gouvernance mutualisée, le Secrétariat Général des Hauts.

La structure est constituée depuis le 1er février 2015.

 

Contact :

Secrétariat Général des Hauts - 24  bis route de Montgaillard - 97400 SAINT DENIS - Ile de La Réunion

Tel : 0262 90 47 50 

Mail : contact@sghauts.re

 

Gouvernance

La vocation du SGH se situe en continuité du Commissariat à l’Aménagement des Hauts et se définit autour d’:

  • une instance de pilotage politique et stratégique (Etat-Région-Département) qui a la responsabilité de la conduite partenariale des politiques publiques concernant les Hauts,
  • un Comité d’Orientation Stratégique d’Aménagement et de Développement des Hauts (COSDAH) qui réunit les collectivités concernées, les services de l’Etat, les établissements publics et les représentants des acteurs socio-économiques des Hauts.

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA REUNION

http://www.cg974.fr/index.php/FEADER-un-soutien-pour-le-developpement-agricole-et-rural-de-La-Reunion.html

 

Missions

Le Secrétariat Général des Hauts est chargé :

  • de mettre en oeuvre les actions relatives au cadre stratégique partagé,
  • de conduire les projets complexes et multi-partenariaux à la demande des instances de gouvernance,
  • d’animer au quotidien la politique d’aménagement et de développement des Hauts de La Réunion,
  • de coordonner en lien avec les autorités de gestion concernées et plus largement avec les co-financeurs de ces politiques, les financements mobilisés à ce titre, de rendre compte de l’avancement de ses missions au comité de pilotage restreint
  • d’animer les instances de gouvernance, de les programmer et d’en assurer le secrétariat.

 

Le SGH veille à l’articulation de manière concrète les actions qu’il conduit avec les différentes instances qui interviennent dans les politiques publiques relatives aux Hauts. À ce titre, il :

  • assure un lien permanent avec les autorités de gestion des Fonds FEDER et FEADER et les co-financeurs des projets.
  • intègre en permanence les travaux conduits par les instances du Parc national. Il pourra le cas échéant être sollicité en tant que de besoins par le conseil scientifique, le conseil économique, social et culturel, ainsi que par le conseil d’administration ou son bureau.
  • articule ses actions avec les objectifs et orientations de la charte du territoire du parc national de La Réunion, avec le Schéma D’Aménagement Régional et tout autre schéma directeur ou stratégique intéressant les Hauts.
  • développe des liens avec l’ensemble des structures associatives et opérateurs intervenant sur les Hauts de l’Île.
  • informe régulièrement les partenaires de l’avancement des chantiers et actions qu’il coordonne.
  • participe au suivi de la politique de la montagne et aux travaux conduits par le CGET en ce domaine.

 

Pôle Instruction

  • Service instructeur des mesures du PDRR 2014 – 2020
    • Instruction technique FEADER et suivi des projets cofinancés
    • Gestion et suivi des maquettes financières
    • Référent pour le programme de développement des hauts
  • Service référent du programme LEADER
    • Interface entre les GAL, l’autorité de gestion FEADER et le partenariat local
    • Suivi, pilotage, coordination de la stratégie des Groupes d’Actions Locales
    • Appui technique juridique et en terme de procédures

Pole Développement et Coordination

  • Missions du pôle :
    • Mise en œuvre des actions du Cadre Stratégique Partagé
    • Impulsion et accompagnement des initiatives publiques / privées
    • Animation des politiques d'aménagement et de développement des Hauts
    • Coordination des financements dédiés (FEDER, FEADER, LEADER…)
    • Pilotage / Co-pilotage de projets multi-partenariaux (Mafate, Portes de parc…)
  • Focus projets
    • Dispositif financier pour un déblocage d’avance sur le FEADER- c’est un fond dédié de 1 million d’euros (avec effet levier de 3). L’objectif est de répondre à la problématique de manque de trésorerie pour les bénéficiaires fragiles (entreprises privées, agriculteurs, associations) du programme LEADER.
    • Appel à projets Maison de Services Au Public (MSAP)
    • Portes et itinéraires Portes de Parc, etc.

Réseau Rural et communication

 

+++ powerpoint (Tableau des fiches mesures) ++

Axes de développement du territoire rural

Territoire d’exception correspondant au périmètre du Parc National de La Réunion (Cœur de parc et aire d’adhésion), les Hauts bénéficient d’une image de qualité et d authenticité qu’il convient de préserver et de valoriser. Ils doivent aussi participer pleinement au rayonnement de La Réunion et contribuer aux équilibres sociodémographiques de l’île en tissant des liens plus forts avec les zones urbaines et le littoral.

Au regard du diagnostic de territoire, et des travaux conduits pendant plusieurs mois avec les habitants et l’ensemble des partenaires institutionnels, les orientations stratégiques pour les Hauts qui ont été arrêtées sont les suivantes :

  • Aménager et renforcer l’attractivité des territoires des Hauts en rapport avec leur potentiel naturel et agricole en misant sur la qualité, la valeur ajoutée et le niveau de services offerts à la population. La mise en oeuvre de projets qualitatifs et expérimentaux, faisant des Hauts un laboratoire pour l’ensemble de La Réunion. Les Hauts doivent demain être un vecteur de mise en tourisme de La Réunion. C’est en particulier sur ces territoires qui intègrent le coeur du Parc national et sa zone habitée, que seront valorisés les portes et itinéraires de découverte du Parc national
  • Développer de nouveaux modes d'activités en s’appuyant sur les secteurs d’avenir (NTIC – services…) tout en consolidant les filières économiques en place, il s’agit de créer une nouvelle génération d’entrepreneurs dans les Hauts:
    • Des filières de produits identitaires à forte valeur ajoutée seront soutenues (marketing territorial)
    • Afin d impulser et de renforcer ces nouvelles initiatives, l’accès au très haut débit et la culture seront considérés comme des priorités majeures pour ces territoires
    • Le développement d’activités touristiques de grande qualité et éco-responsables sera soutenu, encouragé et structuré.
  • Promouvoir le potentiel humain et anticiper sur la qualification des acteurs ruraux et notamment des jeunes. L’ambition est d’accompagner une nouvelle génération de leaders et d’entrepreneurs en innovant en matière tant de parcours que de dispositifs d’accompagnement (formation, mise en place de microprojets, compagnonnage, apprentissage et dispositifs d’ingénierie financières spécifiques);
  • Faire de l'accès à la culture pour le plus grand nombre un facteur d’épanouissement humain et de résorption de la précarité, de l’illettrisme et de la lutte contre la pauvreté. L’ambition vise à favoriser des créations artistiques d’envergure en s’appuyant sur les patrimoines et l’identité des Hauts. Le monde artistique et culturel sera invité à se saisir de ces patrimoines naturels et culturels exceptionnels
  • Préserver la biodiversité des territoires en lien étroit avec la charte du Parc National constitue enfin bien entendu un axe majeur qui doit permettre d’inventer un modèle de développement respectueux des ressources naturelles en misant aussi sur les atouts culturels et humains de ces territoires d’exception.

Le territoire rural reunionnais

La zone des Hauts correspond exactement au territoire du parc national de La Réunion dans son acceptation la plus large, couvrant donc le cœur du parc national et son aire optimale d adhésion. Elle représente 1931 km2 dont 877 en aire d'adhésion et 1054 en cœur. Les 24 communes de l’ile sont concernées et 6 d’entres elles sont totalement incluses dans le parc national.

Les hauts représentent 93% des espaces naturels de l’ile, 60% des terres agricoles et 25% du tissu urbain.

 

40 ans de politiques publiques dans les Hauts ont permis d’y maintenir la population qui représente invariablement environ 20% de la population réunionnaise avec 180 000 habitants. Le taux de croissance démographique suit globalement celui de La Réunion, avec des écarts notables d’une stagnation pour les Hauts enclavés et isolés à des taux supérieurs (2.5%) à la moyenne régionale pour les Hauts les plus convoités (Sainte Marie, La Possession, les Hauts de l Ouest, l Entre Deux et la Plaine des Palmistes). Si les populations y restent jeunes (40% des moins dd 25 ans avec 69 830 jeunes), une tendance au vieillissement est constatée par exemple dans les six communes entièrement dans les hauts avec un taux de plus de 60 ans quoi peut atteindre 16% contre 12.9% en moyenne sur les hauts.

Le développement de l'activité touristique dans les Hauts est notable depuis quelques années l'augmentation du nombre de prestations d hébergement, de restauration et de loisirs en est le signe. Ces activités doivent être néanmoins structurées et encouragées pour améliorer la qualité de l offre touristique. En de sens, de nouveaux défis doivent être relevés : montée en gammes des produits, recherche d innovation, valorisation plus affirmée des ressources locales, articulations avec les identités spécifiques des terroirs pour tendre vers une meilleure complémentarité de l’offre. Enfin ce secteur reste très dépendant des politiques globales conduites à l échelle des l ile et des chiffres de fréquentation touristiques annuels.

Même si l’agriculture reste une activité économique importante dans les Hauts, elle n’est plus le secteur d’activité le plus représenté (32% des établissements). Ce sont aujourd’hui les activités de service qui ont pris le pas sur ce secteur historique avec (50% des établissements), au côté des activités industrielles et artisanales (18%). Les enjeux agricoles restent cependant importants avec par exemple la question de la ressource en eau. Par ailleurs face à la concentration des productions, il convient certainement de développer des filières identitaires à forte valeur ajoutée. Au-delà des activités d’élevage, le développement des productions maraîchères et arboricoles de qualité constitue un véritable défi.

Ces territoires ont été accompagnés par des politiques publiques ambitieuses au travers du Plan d’Aménagement des Hauts (PAH) et aujourd’hui du Programme de développement des Hauts Ruraux financées par les fonds européens et les contribution de l’Etat et des collectivités.

Ces politiques d’aménagement et de développement des Hauts sont une réussite reconnues de tous. Elles ont permis de relever le défi d’un maintien des populations sur ces territoires, de rattraper les retards de développement et de cultiver précieusement les atouts et richesses naturelles de ces territoires qui forgent l’identité réunionnaise.

Les effets de ces politiques peuvent se mesurer, notamment en matière de développement économique, tout particulièrement par la structuration de filières comme celle de l’élevage. Par ailleurs, l’avènement du tourisme s’est caractérisé par un développement sans précédent des structures d’accueil proposant à ce jour une large gamme de produits. Il en va de même des activités de loisirs et d’autres secteurs d’activités ont su se joindre à cet élan (services).

Enfin le caractère structurant de l’aménagement du territoire a profité pleinement aux bourgs. Il convient, par conséquent, de se réjouir de ne plus avoir à pointer le retard des Hauts mais bien de se consacrer à présent à conforter

 

Le territoire de Hauts est encore à la fois multiple et fragile

Avec un taux de chômage supérieur de 3 points à la moyenne régionale et présentant pour les secteurs enclavés des taux majorés de 10 points (+de 45% de chômage dans les cirques et les communes de Sainte Rose et Saint Philippe) la question du développement économique reste centrale.

Par ailleurs, l’enjeu de qualification des acteurs et notamment des jeunes est encore considérable. Bien que l’accessibilité physique ait été améliorée, la question du décrochage des Hauts, en termes de service et de continuité numérique doit être réexaminée.

 

Enfin les dynamiques régionales en termes d'infrastructures et d'accès aux bassins de vies ont profondément différenciés ces territoires. Les Hauts sont plus multiples que jamais. On peut facilement distinguer aujourd'hui :

  • Des territoires «enclavés» au regard de la configuration physique même de ces espaces, les cirques de Salazie, Mafate, Cilaos ;
  • Des hauts "éloignés" que constituent le Sud Sauvage avec les communes de Sainte-Rose, Saint Philippe, voire de Saint-Joseph en considérant leur éloignement relatif des pôles urbains ;
  • Des hauts «convoités» qui voient l arrivée significative des nouvelles populations qui s y installent (les hauts de l ouest don t l attractivité s'est accrue avec l amélioration de leur accessibilité avec la route des Tamarins, les hasts du nord notamment avec Sainte-Marie, les Hauts du Tampon, les Hauts des Avirons et les communes de la Plaine des Palmistes et de l'Entre Deux ;
  • Des hauts «délaissés» peu investis par les nouvelles populations et dont le caractère rural à dominance agricole est préservé : les hauts de commues du grand Est (Saint André, Bras-Panon, Saint Benoit).

 

Ce constat, nécessitera de donner de la souplesse aux politiques d’interventions qui seront mises en places a destination de ses territoires singuliers. L'approche territoriale LEADER pourra à cet effet être mobilisée pour rendre pleinement opérationnels des projets et des actions différenciés et adaptés à chacun de ces sous ensembles.

L'ambition est la mise en oeuvre d'un nouveau modèle de développement :

  • Qui s’appuie sur l’exceptionnelle richesse naturelle, culturelle et humaine des ces territoires aujourd’hui reconnue par la création du parc national et l inscription sur la liste du patrimoine mondial des cirques, pitons et remparts.
  • Qui soit porteurs d’un développement durable respectueux de ces ressources exceptionnelles.
  • Qui investisse des secteurs d avenir tel que celui d un tourisme qualitatif et éco-responsable, ou encore celui des services ou de la mise en œuvre de filière de produits identitaires.
  • Qui soit porteur de sens pour les Hauts eux-mêmes et plus largement pour La Réunion, en redonnant à leurs habitants l'esprit pionnier qui les caractérisent.

 

Désignés officiellement le 7 juillet 2016, 4 Groupes d'Action Locale  (GAL) LEADER sont constitués sur le territoire réunionnais. Chacun couvrant une micro-région (est /ouest/ nord/ sud), avec une forte implication des 5 inter-communalités, et représentant des superficies et un nombre d'habitants très variables.

35 fiches actions ont été validées et illustrent les priorités du cadre stratégique partagé porté par les partenaires Etat, Conseil Régional et Conseil Départemental relatif au développement des Hauts de La Réunion

TERH'GAL OUEST

Pour plus d'information : http://www.tco.re/terhgal/

GAL GRAND SUD "TERRES DE VOLCANS"

GAL EST

GAL NORD

Les membres du réseau, ont établis les thématiques de réflexion à priviliégier sur le territoire dans l'ordre d’intérêt décroissant ci-aprés :

 Petite agriculture familiale

 Agro-écologie

 Economie Sociale et solidaire

 Lien rural-urbain

 Economie circulaire

 Gouvernance alimentaire locale

 + Coopération, tourisme

Vous êtes l'auteur de cette page ?