Centre de ressources portail du développement rural

Première Conférence nationale des territoires

Résumé : 

Le 17 juillet, le président de la République a installé la Conférence nationale des territoires, au Sénat. Au cœur de cette séquence gouvernementale : la lutte contre la fracture territoriale.

Cette première édition marque le lancement d’une démarche au long cours permettant d’engager une concertation profonde entre l’État et les collectivités territoriales. Ainsi, la Conférence nationale des territoires devrait se tenir tous les six mois, a annoncé Emmanuel Macron.

Après un premier temps d’échange, le matin, dans un format resserré autour du Premier ministre et du président du Sénat, Gérard Larcher, les membres du Gouvernement et les représentants d’associations d’élus ont ensuite accueilli le président de la République. Dans cette nouvelle séquence ouverte plus largement à quelque 300 personnes (parlementaires, services de l’État, représentants d’associations et d’entreprises…), Emmanuel Macron s’est alors exprimé durant une heure sur sa vision de la relation État/territoires qui doit se placer au service du quotidien des Français, a-t-il indiqué. En outre, le président de la République a annoncé la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires, placée sous l’autorité du ministre de la Cohésion des territoires et dont les contours seront définis prochainement.

À l’issue, les participants ont rejoint des ateliers au nombre de 5 et portant sur les thèmes suivants :

  • vivre où on l’a choisi ;
  • des territoires en dialogue ;
  • imaginer et construire ensemble ;
  • la transition écologique de la société et des territoires ;
  • la mutation numérique de la société et des territoires.

Ces ateliers, préambules aux travaux qui seront lancés à l’automne, ont permis de partager des constats et des expériences de terrain, et aussi de réfléchir à des pistes pour faire face aux transitions que traverse le pays.

Plus d'informations en cliquant ici !

Qu’est-ce que la Conférence nationale des territoires ?
C’est une nouvelle instance d’échange, de concertation et de décision, qui doit désormais se réunir tous les six mois, sous la présidence du Premier ministre. Composée de membres du Gouvernement, de représentants des collectivités territoriales, des présidents des organismes de concertation et de représentants du Parlement, elle doit aboutir à un pacte de confiance entre l’État et les territoires, définissant, pour la durée du quinquennat, les engagements respectifs de chacune des parties.

Source : CGET