Centre de ressources portail du développement rural

Qu'est ce que LEADER ?

LEADER : un dispositif et une méthode de mise en œuvre du développement rural

L’acronyme LEADER signifie «Liaison Entre Actions de Développement de l'Économie Rurale ». Il s’agit d’un soutien à des territoires ruraux, co-financé par l’Union Européenne, pour des actions relatives à la mise en œuvre de stratégies de développement définies localement par un ensemble de partenaires publics et privés. L'objectif est de favoriser un développement local équilibré qui réponde au plus près aux enjeux actuels et aux futurs défis territoriaux.

=> Découvrez la plaquette LEADER

Qu'est-ce que la démarche LEADER ?

  • Un ensemble d’acteurs publics et privés représentatifs d’un territoire, réunis au sein d’un groupe d’action locale (GAL) qui définissent une stratégie locale de développement (SLD) multisectorielle et intégrée pour son territoire. Des champs d'actions prioritaires sont identifiés, et un plan de développement est mis en œuvre en s’appuyant sur les différentes mesures des PDRR (Programmes de Développement Rural Régional). Dans ce cadre, les projets de territoire des GAL sont cofinancés par le FEADER et la dépense publique nationale.
  • La SLD d'un territoire doit apporter une dimension nouvelle par rapport aux interventions publiques classiques menées sur le territoire (thématique nouvelle, innovation, démarche participative, etc.). Les bonnes pratiques qui en résulteront ont vocation à être diffusées au-delà du territoire lui-même, notamment via le Réseau rural français et le Réseau rural européen.
  • Par l’intermédiaire d’un comité de programmation composé de 50 % au moins d’acteurs du secteur privé, le GAL est responsable de l’élaboration de la SLD, de l’animation, de la sélection des opérations ainsi que du suivi et de l'évaluation des actions  mises en œuvre sur son territoire.
  • Un dispositif de coopération permet aux «territoires LEADER » de mener des actions communes avec d’autres territoires de projet en France, dans l'UE et avec les pays tiers. La coopération permet d’affirmer la dimension européenne et au-delà de la méthode.

 

 

Schéma des 7 fondamentaux LEADER

 

L'approche LEADER a pour vocation de faire émerger de multiples expérimentations et solutions  novatrices pour le milieu rural, tant en termes de méthode qu'en termes d’actions.  

La plus-value de LEADER réside dans les aspects suivants :

  • Intégration des acteurs et des projets de développement économique via les modalités de gouvernance locale de LEADER ;
  • Meilleure articulation entre les différentes stratégies préexistantes sur le territoire ;
  • Meilleure capacité à élaborer une stratégie globale de développement dans le temps grâce aux financements pluriannuels ;
  • Renforcement des capacités d’animation et  d'ingénierie du territoire dans une optique de transversalité  et d'efficacité ;
  • Caractère innovant dans les méthodes de travail et la mise en œuvre des projets ;
  • Valeur ajoutée de la coopération ainsi que de transférabilité des pratiques et des méthodes entre territoires et  acteurs.

 

Bref historique de la mise en œuvre de LEADER en France

Entre 1990 et 2006, les 3 Programmes d’Initiative Communautaire (PIC) LEADER I, LEADER II et LEADER+,  jouent un rôle de "laboratoire" pour tenir compte des évolutions indispensables de la Politique Agricole Commune et des politiques rurales. Les PIC LEADER sont d’abord cofinancés par les trois fonds structurels puis par le seul FEOGA-Orientation.

La période 2007-2013 marque un tournant pour LEADER puisque cette méthode est intégrée à part entière dans le deuxième pilier de la Politique Agricole Commune (PAC) et déclinée en France à travers les six programmes de développement rural. L’autorité de gestion du programme de développement rural hexagonal (PDRH) est le Ministère de l’agriculture, de  l'alimentation et de la pêche y compris pour l’axe LEADER ; il apporte également son appui aux autorités de gestion et accompagne la mise en œuvre de l'axe 4 dans le cas des cinq programmes régionaux.

Cet axe dispose pour la période 2007-2013 de 344.7 M€ de FEADER  répartis entre les six programmes de développement rural, dont 307 M€ pour l’hexagone. 222 GAL français ont été sélectionnés par appels à projets. Les stratégies locales se traduisent par  un plan de développement articulé autour d'une priorité ciblée. Les actions mises en œuvre concernent plusieurs secteurs de l'économie locale et s'intègrent dans le champ des mesures co-finançables par le FEADER au titre des axes 1, 2 ou 3.

 

Pour la programmation 2014-2020 

L'intégration de LEADER aux politiques publiques, en fait une méthode de mise en œuvre du développement rural qui marque une volonté de territorialisation plus poussée des politiques européennes. Cela se traduit dans l'actuelle programmation par un élargissement de la méthode aux autres fonds européens structurels et d'investissement (FESI) sous l’appellation DLAL (Développement Local mené par les Acteurs Locaux) pour les autre fonds. Cet élargissement à l'ensemble des FESI doit permettre aux territoires de mieux prendre en compte leurs besoins multisectoriels. En France, LEADER sera essentiellement mis en œuvre via le FEADER et le FEAMP, pour les territoires infrarégionaux : ruraux, littoraux, et/ou mixtes.

Les autorités de gestion régionales ont pour objectif de mobiliser 10% du FEADER pour mettre en œuvre LEADER et les autres axes de développement territorial.

 

Nombre de GAL français

1991-1993          LEADER I

40

1994-1999          LEADER II

179

2000-2006          LEADER+

140

2007-2013          LEADER Axe 4

222

2014-2020          LEADER (mesure 19)

380 (en cours)

 

Rôle du réseau rural national

Le Réseau rural national, comme le réseau rural européen et les réseaux ruraux régionaux, a vocation à favoriser la mise en réseau des groupes d’action locale (GAL). Il peut concrètement contribuer à l’échange, le partage et la valorisation des actions et des bonnes pratiques réalisées dans le cadre de LEADER. Il accompagne également la mise en œuvre de la coopération des GAL au niveau interterritorial et transnational (recherche de partenaires, organisation de séminaires, suivi des projets et leur notification à  la Commission européenne, etc…). Il fait aussi le lien entre le niveau européen et le niveau régional dans le cadre du sous-comité LEADER de la DG-agri et  dans les autres instances  de réunions et les groupes de travail du « Contact point », qui est l'unité d'animation du réseau rural européen.

A ce titre, le réseau rural national est un outil essentiel à une plus grande efficacité dans la mise en œuvre des projets soutenus par le FEADER.

 

Pour en savoir plus / Webographie :